mercredi 31 juillet 2013

D'une fête à l'autre..

Ce 31 juillet est un grand jour pour le blog de Concise. En effet, il célèbre son 1er anniversaire! L'occasion pour l'équipe de rédaction de vous remercier de votre fidélité. Vous êtes toujours plus nombreux à nous suivre et cela nous fait très plaisir. Nous sommes heureux de vous faire découvrir chaque semaine un petit morceau de ce qui constitue notre beau village et ses habitants, la vie active qui s'y déroule et ses bonnes adresses. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques, signalez-nous les thèmes que vous aimeriez voir développés dans ces pages et faites-nous parvenir vos textes et photos/vidéos concernant Concise à carole.zamora@concise.ch

Concise webzine 1 an premier anniversaire blog


Les festivités de l'Abbaye 2013 font maintenant place à celles de notre fête nationale. Une année sur deux elles ont lieu à Concise, l'autre à Corcelles-près-Concise comme c'est le cas en 2013. Consultez le programme ci-dessous pour toutes les informations.

Corcelles-près-Concise
La vue sur le lac depuis le stand de Corcelles-près-Concise


programme 1er août 2013 Concise Corcelles-près-Concise
Programme de fête

Durant la partie officielle est lu le Pacte fédéral d'août 1291. Il est considéré comme le plus ancien texte constitutionnel suisse. Par ce pacte, les communautés des vallées d'Uri, de Schwyz et de Nidwald, situées au cœur de la Suisse, se sont juré un soutien mutuel contre toute personne extérieure susceptible de les attaquer ou de leur causer du tort. Le texte prévoit également le maintien des liens de féodalité et l'impossibilité pour un étranger de prétendre à la fonction de juge. Il définit en outre des éléments de procédures pénale et civile, ainsi que des pratiques d'arbitrage entre vallées. (Source : site de la Confédération suisse) http://www.admin.ch/org/polit/index.html?lang=fr

fête 1er août feu Concise Corcelles-près-Concise
le feu du 1er août 2011 à Corcelles-près-Concise


Et pour ceux que cela intéresse, voici le texte français dudit Pacte rédigé à l'origine en latin :

"Au nom du Seigneur, amen. C'est accomplir une action honorable et profitable au bien public que de confirmer, selon les formes consacrées, les conventions ayant pour objet la sécurité et la paix. Que chacun sache donc que, considérant la malice des temps et pour mieux défendre et maintenir dans leur intégrité leurs personnes et leurs biens, les hommes de la vallée d'Uri, la communauté de Schwytz et celle des hommes de la vallée inférieure d'Unterwald, se sont engagés, en toute bonne foi, de leur personne et de leurs biens, à s'assister mutuellement, s'aider, se conseiller, se rendre service de tout leur pouvoir et de tous leurs efforts, dans leurs vallées et au dehors, contre quiconque, nourrissant de mauvaises intentions à l'égard de leur personne ou de leurs biens, commettrait envers eux ou l'un quelconque d'entre eux un acte de violence, une vexation ou une injustice, et chacune des communautés a promis à l'autre d'accourir à son aide en toute occasion où il en serait besoin, ainsi que de s'opposer, à ses propre frais, s'il est nécessaire, aux attaques de gens malveillants et de tirer vengeance de leurs méfaits, prêtant serment, renouvelant par les présentes la teneur de l'acte de l'ancienne alliance corroborée par un serment, et cela sous réserve que chacun, selon la condition de sa personne, soit tenu , comme il sied, d'être soumis à son seigneur et de le servir. Après délibérations en commun et accord unanime, nous avons promis, statué et décidé de n'accueillir et de n'accepter en aucune façon dans les dites vallées un juge qui aurait acheté sa charge, à prix d'argent ou par quelque autre moyen, ou qui ne serait pas habitant de nos vallées ou membre de nos communautés. Si une dissension surgit entre quelques-uns des Confédérés, ceux dont le conseil a le plus de poids doivent intervenir pour apaiser le différent selon le mode qui leur paraîtra efficace ; et les autres Confédérés devront se tourner contre la partie qui rejetterait leur sentence. En outre, il a été convenu entre eux ce qui suit : si un meurtre est commis avec préméditation et sans provocation, le meurtrier, s'il est pris, doit, comme son crime infâme l'exige, être mis à mort, à moins qu'il ne puisse prouver son innocence; et s'il s'enfuit, il ne pourra jamais revenir au pays. Ceux qui accorderaient abri et appui à ce malfaiteur, seront expulsés des vallées jusqu'à ce que les Confédérés jugent bon de les rappeler. Si quelqu'un met volontairement le feu aux biens d'un Confédérés, de jour ou dans le silence de la nuit, il ne sera plus jamais considéré comme membre d'une de nos communautés. Et si quelqu'un, dans nos vallées, favorise le dit malfaiteur et le protège, il sera tenu de donner satisfaction à la personne lésée. De plus, si l'un des Confédérés commet un vol au détriment d'un autre ou lui cause un dommage quelconque, les biens du coupable qui pourraient être saisis dans les vallées doivent être mis sous séquestre pour servir, selon la justice, à indemniser le lésé. Au surplus, nul n'a le droit de saisir comme gage le bien d'autrui, sinon d'un débiteur ou d'une caution manifeste, et même dans ce cas, il ne peut le faire qu'avec l'autorisation spéciale de son juge. De plus, chacun doit obéir à son juge et, si besoin est, doit indiquer quel est dans la vallée le juge dont il relève juridiquement. Et au cas où quelqu'un refuserait de soumettre au jugement rendu et où l'un des Confédérés subirait quelque dommage, du fait de cette résistance, tous les Confédérés seraient tenus de contraindre le dit contumace à donner satisfaction. Surgisse une guerre ou un conflit entre quelques-uns des Confédérés, si l'une des parties se refuse à rendre pleine et entière justice, les Confédérés sont tenus de prendre fait et cause pour l'autre partie. Les décisions ci-dessus consignées, prises dans l'intérêt et au profit de tous, devront, si Dieu le permet, durer à perpétuité; en témoignage de quoi le présent acte, dressé à la requête des prénommés, a été validé par l'apposition des sceaux des trois communautés et vallées. Fait en l'an du Seigneur 1291 au début du mois d'août." (Source : Wikipédia)

artifices Concise Corcelles-près-Concise
Feux d'artifice

La fête nationale ne serait pas complète sans son hymne dont vous trouverez ci-dessous les paroles (Source : site de la Confédération suisse http://www.admin.ch/org/polit/index.html?lang=fr

Cantique suisse

Sur nos monts, quand le soleil
Annonce un brillant réveil,
Et prédit d'un plus beau jour le retour,
Les beautés de la patrie
Parlent à l'âme attendrie;
Au ciel montent plus joyeux
Au ciel montent plus joyeux
Les accents d'un coeur pieux,
Les accents émus d'un coeur pieux.

Lorsqu'un doux rayon du soir
Joue encore dans le bois noir,
Le coeur se sent plus heureux près de Dieu.
Loin des vains bruits de la plaine,
L'âme en paix est plus sereine,
Au ciel montent plus joyeux
Au ciel montent plus joyeux
Les accents d'un coeur pieux,
Les accents émus d'un coeur pieux.

Lorsque dans la sombre nuit
La foudre éclate avec bruit,
Notre coeur pressent encore le Dieu fort;
Dans l'orage et la détresse
Il est notre forteresse;
Offrons-lui des coeurs pieux:
Offrons-lui des coeurs pieux:
Dieu nous bénira des cieux,
Dieu nous bénira du haut des cieux.

Des grands monts vient le secours;
Suisse, espère en Dieu toujours!
Garde la foi des aïeux, Vis comme eux!
Sur l'autel de la patrie
Mets tes biens, ton coeur, ta vie!
C'est le trésor précieux
C'est le trésor précieux
Que Dieu bénira des cieux,
Que Dieu bénira du haut des cieux.

artifices Concise Corcelles-près-Concise
Feux d'artifice


Passez un très joyeux 1er août !

Viviane Bignens

mardi 23 juillet 2013

Abbaye de Concise, c'est parti !!

Dans quelques jours vont débuter les festivités de la traditionnelle Abbaye de Concise qui a lieu chaque année le dernier week-end du mois de juillet. Mais au fait, qu’est-ce qu’une Abbaye au juste ? Voici la définition du « Glossaire des expressions vaudoises et romandes » ouvrage de Daniel Cavin paru aux Editions de l’Aire :  Abbaye, (prononcer abé-yï), n.f. Société (Confrérie) de tir villageoise et fête de tir annuelle, bisanuelle ou trisannuelle de cette société au cours de laquelle est désigné « le roi » du tir.


La société « L’Abbaye des Carabiniers de Concise » a été fondée en 1850. Elle compte actuellement 164 membres dont 23 femmes. Il est à noter que sur l’ensemble des sociétés d’Abbayes vaudoises, les trois quarts sont exclusivement masculines ! A la dernière assemblée générale,  Aurore Chabloz en est  devenue l’abbesse-présidente, succédant à Stéphane Sandoz. Elle est  secondée dans sa tâche par les membres du comité en les personnes de Jean-Jacques Frutig dit « Poupou » vice-président, Vincent Pittet trésorier, Eloi DuPasquier greffier, Joël Jeanneret, Pierre Genoud et Christophe Kipfer membres-adjoints.

Abbaye 2011, cérémonie de couronnement

Organiser une manifestation annuelle attractive sur tout un week-end demande du travail mais c’est avec un plaisir non dissimulé que les membres du comité s’investissent pour mettre sur pied une fête qui comme me le confiait  Aurore Chabloz est une référence pour bon nombre de villageois  qui y ont quantité de souvenirs.  Avant tout fête du tir, les participants peuvent concourir sur 3 cibles différentes, la cible Société, la cible Mont-Aubert et la cible tournante. Deux rois sont couronnés par cible (un roi au coup centré et un roi à l’addition). Sont également récompensés le roi du tir des jeunes et la 1ère dame ainsi que le roi du village et le roi de la standard (une carabine de précision).  Une tradition instaurée par la famille Schorpp de Concise consiste à désigner le gagnant d’une cloche qu’elle fait spécialement fondre pour la fête de l’Abbaye. Pour pouvoir l’acquérir, il faut réunir trois conditions : être à l’appel du samedi matin, ne pas l’avoir déjà gagnée et chaque année, la famille Schorpp met une condition supplémentaire qu’elle choisit selon son inspiration.

Jeune tireur en pleine concentration



Couronnes et cloche "Schorpp"
les récompenses tant convoitées




Voici en détail le programme des trois jours de festivités où toute la population est invitée à participer  :
Vendredi soir 26 juillet 2013, c’est la société de Jeunesse de Concise qui prépare et sert un repas sous la cantine de la place des fêtes. Au menu cette année, sous le thème de l’Inde :  beignets de légumes avec chutney et salade, poulet tandoori, riz et mousse de carottes, crème de mangue aux amandes, café. L’apéritif sera offert dès 19h. Prix : Fr. 28.-/ personne (jusqu’à 14 ans Fr. 1.-/année d’âge). Boissons non comprises. Renseignements et inscriptions au 078 956 36 96. Le bar de la jeunesse sera ouvert dès 22h30.

Le drapeau de la société de jeunesse de Concise

Samedi 27 juillet 2013. A 5h00, la diane est « sonnée » par la fanfare. Un moyen de réveiller la population, de leur annoncer que la fête commence. A 7h00, petit-déjeuner sur la place de l’Eglise organisé par la société du jumelage (Fr. 8.-/pers.) suivi de l’appel et l’admission des nouveaux membres de la société. 8h00, départ en cortège pour le stand de tir. 8h30-12h tirs. 12h-13h30, possibilité de manger au stand le repas préparé traditionnellement par d’anciens membres du comité, Thierry Viénet et Pierre-Alain Chabloz (Fr. 12.-/pers). Les tirs reprennent de 13h30 à 16h30 ensuite de quoi le comité procède au classement des tireurs. A 19h15, toujours au stand, sont proclamés les rois de la cible Société et le roi du tir des jeunes. Un cortège conduit par la fanfare l’Echo du Mont-Aubert se rend jusqu’à la place des fêtes. Dès 20h30, restauration sous la cantine (grillades, frites, salades et desserts des Paysannes vaudoises)  puis bal avec Ambiances.ch (entrée et danse gratuites). Bar de la jeunesse ouvert dès 21h30.
Le cortège descend le village
Sous la cantine de la place des fêtes

Dimanche 28 juillet 2013. Dès 10h00, un comité d’animation organise des activités pour les enfants entre 3 et 12 ans au port de Concise : méga toboggan, jeu de massacre, pêche miraculeuse, chasse aux trésors, gymkhana à pied et course au sac (horaires et catégories affichés sur place. Gratuit pour les 3-4 ans, Fr. 5.- pour les 5-12 ans. Inscriptions sur place. 11h30, place de l’Eglise, couronnement de tous les rois de la fête. 12h30, repas traditionnel des Abbayes vaudoises : salade mêlée, langue de bœuf, riz, rôti de porc, pommes purée, dessert Fr. 35.-/personne. Enfant jusqu’à 13 ans, Fr. 1.-/année d’âge. Réservations au 079 671 53 37. 17h00 Haut du village, remise des prix de l’animation aux enfants, cortège conduit par la fanfare l’Echo du Mont-Aubert  jusqu’à la place des fêtes. Dès 19h, souper sous la cantine (jambon à l’os, frites, salade : Fr. 12.-/pers.). 21h, présentation des rois et distribution des prix suivi du bal avec Ambiance.ch. Bar de la jeunesse ouvert dès 21h30.

la fanfare l'Echo du Mont-Aubert

Le lundi 29 juillet 2013 sera encore l'occasion de vivre une tradition villageoise vieille de plus d'un siècle : la procession du "chameau" de la société de jeunesse. Ce chameau (déguisement en toile de jute porté par deux membres de la jeunesse, souvent les nouveaux arrivants de la société) est un mystère :  personne ne sait d'où il est apparu aux environs de 1905. Il descend le village en compagnie de plusieurs membres de la jeunesse, prend un bain dans les fontaines ou les piscines qu'il trouve sur son passage et demande quelques pièces aux villageois qu'il rencontre en échange d'un verre ou deux de sangria. Alors si vous le croisez, soyez généreux, la jeunesse vous en remercie !

Le chameau sort d'un de ses bains..


La météo s’annonce radieuse pour la grande fête du village de l’été alors n’hésitez pas vous les lecteurs d’ici et d’ailleurs, à venir y passer un agréable moment !


Viviane Bignens


mercredi 17 juillet 2013

Et si on parlait jardin ?

« Le bout du monde et le fond du jardin
contiennent la même quantité de merveilles. »
Christian Bobin
 
A Concise comme ailleurs, nous sommes nombreux à avoir la chance de posséder un petit coin de jardin. Souvent par passion, nous y passons du temps afin de l’entretenir, d’y faire pousser des légumes ou quelques belles fleurs. Mais parfois, comme cela m’est arrivé, on se trouve dépassé par l’ampleur de la tâche et une jungle de liserons et autres herbes folles a pris la place de la chaise longue. Il est temps alors de faire appel à l’un ou l’autre des magiciens du jardin qu’on nomme paysagistes. A Concise, ils sont deux :

Alexandre Leutwyler

Diplômé en 2010, Alexandre Leutwyler est né et est établi à La Raisse. Après avoir effectué sa formation dans le canton de Neuchâtel, il s’est mis à son compte au début 2012 sous l’enseigne « Alex paysagiste ». Le plaisir d’adapter les tâches au rythme des saisons et de la météo ainsi que la vie au grand air sont les éléments qui lui ont fait choisir ce métier. Petit à petit, il développe sa clientèle en proposant des services tels que désherbage, taille, élagage, entretien global et petites créations. Au fil du temps, il acquiert du matériel et les équipements nécessaires à développer son entreprise. Lorsqu’on lui demande quelle est sa plante favorite, il répond qu’il est difficile de faire un choix parmi l’immense palette de variétés sous nos latitudes mais il cite avec plaisir le fuchsia et le cerisier du Japon. Le printemps, avec la verdure de retour après l’hiver est sa saison préférée.


Nicolas Bärtschi

Nicolas Bärtschi s’est installé à Concise en 1998, à la rue de la Rive. Après avoir suivi des études dans différents domaines, c’est passé l’âge de 20 ans, suite à un stage, qu’il a opté pour la profession de paysagiste.  Il a suivi sa formation dans le canton de Fribourg. Depuis, la variété de ce métier et le travail en extérieur lui valent une grande satisfaction. Indépendant depuis 2004, c’est le bouche-à-oreille de ses clients qui a fait sa renommée. Au bénéfice du brevet fédéral, il forme des apprentis et celui qui l’accompagne est actuellement en 2ème année d'apprentissage. Son domaine de prédilection est la création de nouveaux espaces mais il œuvre bien entendu dans toutes les branches que compte le paysagisme tels que la taille, les plantations, l’entretien des gazons, etc.. Et la plante coup de cœur de Nicolas? Un beau rosier, car cet arbuste fleurit longtemps et généreusement. Quant à la saison qu’il affectionne le plus, c’est l’été, la saison du travail en shorts et t-shirt.

Tous deux se tiennent à votre disposition pour un entretien, des conseils, un devis et se feront un plaisir de venir embellir vos propriétés. Consultez les images ci-dessous pour les références.



Beaucoup de plaisir dans vos jardins au fil des saisons !



Viviane Bignens

mercredi 10 juillet 2013

Bon vent au pasteur Gilles Cavin et à sa famille!

En novembre 2004, un couple franchissait le pas de porte de la cure de Concise :
Gilles et Claire-Marie Cavin. Ils ont eu la joie de voir s’agrandir leur famille avec l’arrivée d’Estelle en 2005 puis des jumelles Louise et Cécile en 2009.


Une fête pour leur départ a été organisée le dimanche 30 juin. Cette belle journée a commencé dans l’église de Concise par un culte célébré par Gilles Cavin.
A noter la magnifique prestation du quatuor de cuivres  "Lucky Number Quartet", venu par amitié envers Gilles Cavin. Et, ce dernier ayant fait partie des pompiers, une haie d’honneur l’attendait à la sortie de l’église à grand renfort de jets d’eau !


Par la suite, chacun et chacune s’est rendu à la salle communale pour un apéritif.



La partie officielle, présidée par le pasteur adjoint Guillaume Ndam a donné l’occasion à plusieurs personnes de s’exprimer ; 


Mme Christine Bettex, présidente du conseil paroissial régional (dont Gilles Cavin était pasteur coordinateur) et Mme Jacqueline Raschle, présidente du conseil de paroisse,



M. Jacques Kehrli, syndic de Corcelles-près-Concise, et pour l’occasion le représentant des cinq communes de la paroisse.



 Ainsi que M. Philippe Leuba, conseiller d’Etat.



Voilà quelques images fortes relevées lors de ces allocutions :
  •  les messages de Gilles Cavin ne manquant jamais d’imagination, par exemple lors du dernier culte des Rameaux : une pomme posée sur la tête d’un catéchumène et le pasteur visant le fruit avec  son arbalète pour illustrer la confiance en Dieu, ou confectionnant une salade de fruits.

Volée 2012
 

  •  Gilles Cavin à la déchetterie de Concise vendant les roses de Terre Nouvelle (aide de l’Eglise protestante à la Mission). Eh oui, il faut prendre les acheteurs potentiels là où ils sont !
  • l’épouse de Gilles Cavin, Claire-Marie : son sourire, sa bonne humeur, son implication et son dévouement fidèle au côté de son mari. Et c’est par amitié que les Paysannes vaudoises, dont Claire-Marie faisait partie, ont apporté leur contribution lors de l’apéritif et ont ravi les convives avec un buffet coloré de desserts succulents.

Nous relevons encore :
  • le cinécure, créé par la paroisse en collaboration avec Eric et Marie Meylan. Nous aurons d’ailleurs l’occasion de revoir Gilles Cavin lors de l’édition de cet été (les 8, 15 et 22 août).  en savoir plus…
et
  • le tableau de l'église de Concise, offert par la commune de Concise, des mains de M. Michel Paris, syndic et Mme Carole Zamora, municipale.
Depuis la terrasse de la cure, la famille Cavin s’est régalée de la vue du lac et du port. Quoi de mieux pour la voile, ce sport que Gilles Cavin pratique avec passion et compétence. La relève est d'ailleurs déjà assurée avec Estelle !


Fin juillet 2013, cette jolie famille lèvera l’ancre pour s’installer à Sierre, ville dans laquelle Gilles Cavin reprendra le poste pastoral francophone.

C’est le moment pour nous de les remercier très chaleureusement pour tout ce qu’ils ont apporté aux habitants de Concise et de la région.

Nous leur souhaitons "Bon vent !"

Claudine Mermod & Jacqueline Schorpp

mercredi 3 juillet 2013

Deux rencontres autour d’une passion : un peu de lecture pour l’été !

A l’heure du suréquipement technologique et d’une offre quasi démesurée en matière d’information et de divertissement, on entend parfois dire que « les gens ne lisent plus », en tout cas plus le bon vieux livre en papier. C’est vrai pour certains, c’est faux pour beaucoup d’autres, preuve en est par exemple le succès éclatant du dernier Salon du livre de Genève.

J’ai la chance de rencontrer régulièrement des personnes qui partagent de diverses manières mon amour des livres et de la lecture, que ce soit dans mon activité de bibliothécaire, ou dans des circonstances plus inhabituelles.


© BeTa-Artworks - Fotolia.com


Voici l’histoire de deux d’entre elles.

Histoire du chauffeur de taxi
Récemment, dans la douceur retrouvée d’un soir de printemps, j’ai passé 20 minutes avec un chauffeur de taxi qui, pendant tout le trajet que nous avons fait ensemble, m’a parlé de ses lectures. Il me passait par-dessus son épaule les livres qu’il transportait avec lui, et me racontait son histoire.
 Il me dit que dans sa famille, personne ne lisait, ni ne considérait la lecture comme une activité nécessaire ou même naturelle. Lui-même, après une scolarité minimum, pensait que la lecture était vraiment hors de sa portée. Mais il admirait beaucoup l’aventurier Mike Horn, et, un soir, il alla assister à l’une de ses conférences. A la sortie, il acheta un livre de Mike Horn, qu’il lut avec passion. Ce fut un déclic pour lui, il se dit que s’il avait pu lire ce livre-là, il pouvait en lire d’autres, n’importe quel autre. Il vit alors, me dit-il, « des portes s’ouvrir devant lui ».
Le soir de notre rencontre, il terminait la lecture d’une série de romans sombres et déjantés de l’écrivain américain Chuck Palahniuk (auteur entre autre de « Fight Club » qui a inspiré le film du même nom). Il venait de découvrir les récits de Jim Harrison, l’ours du Montana à la plume inspirée. Il avait en réserve un roman roumain, dont il avait lu la présentation dans un magazine. Et de temps en temps, par petits bouts, « parce que c’est quand-même un gros morceau », il avançait dans « Guerre et Paix », le roman-fleuve de Léon Tolstoï.

Histoire de Dalil
Un vendredi après-midi, j’ai fait la connaissance de Dalil. Il accompagnait sa grand-mère à la bibliothèque, dont elle est une fidèle habituée.
Dalil a dix ans. Il habite avec ses parents et sa petite sœur dans le Sud de l’Algérie, et il vient en Suisse de temps en temps, entre autres pour passer des examens scolaires, puisque chez lui, il suit l’école à la maison. Dalil adore lire, et il a découvert avec joie la Bibliothèque de Concise. Il m’a expliqué que dans la région où il vit, assez éloignée des centres urbains, il n’est pas toujours facile de se procurer de nouvelles lectures.
Il a exploré avec ravissement les rayons de la bibliothèque, prenant et reposant les livres, lisant quelques pages, feuilletant BD et documentaires. Je lui ai proposé d’en emprunter quelques-uns pendant son séjour chez ses grands-parents, mais il a eu de la peine à faire son choix !
« Le problème », me disait-il, « c’est qu’il y a tellement de choses, et que tout m’intéresse ! ».
Beaucoup d’enfants fréquentent et apprécient la Bibliothèque de Concise, mais ce qui m’a touché chez Dalil, c’est son émerveillement enthousiaste devant notre petite bibliothèque, qu’il avait l’air de trouver tout simplement extraordinaire !


© woahelf - Fotolia.com


La lecture, qui invite à plonger au plus profond de soi, tout en ouvrant des portes sur tant d’autres mondes, permet aussi de magnifiques rencontres entre lecteurs de tous horizons !
Essayez, et vous verrez, ça marche, c’est merveilleux…




Bon été à tous,


Marie Meylan, bibliothécaire à Concise